Sport et homosexualité

En dépit de l’évolution des regards sur l’homosexualité, le sport reste un domaine ou les mentalités évoluent peu. Et même si certaines personnalités ont le courage de faire leur coming-out, le phénomène reste rare, l’homosexualité reste un tabou. En effet, la violences des supporters, les agressions homophobes ou encore les humiliations restent quotidiennes. 

Flasback sur plusieurs évènements qui ont marqué les esprits sportifs. 

En mai le magazine sportif l’Equipe a proposé un numéro spécial dédié à un sujet tabou : l’homophobie dans le sport. À la Une du magasine, deux coéquipiers de l’équipe de water-polo gay des Crevettes Pailletées s’embrassent (Adrien Longue et Cédric Le Gallo – « Embrassez qui vous voudrez »). 

Cette photo prise par Roberto Frankenberg à la piscine Molitor à Paris, suscite les commentaires. Alors, le photographe s’explique : 

« Pour illustrer ce dossier sensible, j’ai essayé avec eux plusieurs cadres et plusieurs posture, notamment sous l’eau. Mais dès que j’ai pris cette photo-là, elle m’a sauté aux yeux. Au-delà du baiser homosexuel, sa poésie vent du détournement d’un duel sportif, d’un geste de confrontation, qui apporte un deuxième sens de lecture. J’avais aussi en tête la une de Sportweek, qui avait fait s’embrasser deux rugbymen (en juillet 2015) ».

Côté football, c’est Antoine Griezmann qui reprend le flambeau. En posant pour la couverture du magasine Têtu, il veut lutter contre l’homophobie dans le milieu du foot, qu’il décrit comme « inacceptable ».

Malgré quelques initiatives de certaines personnalités, le sport reste une activité dans laquelle préjugés, tabous et violences se mêlent.