« Leur père, leur mari, leur ami … est devenu une femme »

Retour sur un article du journal Fémina qui retranscrit des témoignages relatifs au changement de sexe d’un proche

Voici le premier témoignage de Danièle qui évoque le changement de sexe de son ami Christophe :

« On se connait depuis plus de trente ans … mais tant qu’elle était Christophe, j’étais surtout l’amie de sa soeur ! Un soir d’août 2017, celle-ci m’a appelé pour me preneur : « je n’ai plus de frère. » Je suis restée muette de stupeur, pensant à un décès. Elle a ajouté : « j’ai une soeur, mon frère est devenu une femme ! » Personne n’avait vu son mal-être, sa volonté de changer de sexe, jusqu’à deux mois avant son opération. La première fois que j’ai vu Céline, je n’en revenais pas de découvrir à quel point elle était à l’opposé de Christophe : épanouie, libérée, heureuse, communicante… j’avais plaisir à connaitre cette personne nouvelle, qui avait totalement réussi sa renaissance ! L’an dernier, elle m’a invité à Hanoï, où elle a créé son entreprise : j’ai alors mesuré combien elle était respectée dans son milieu professionnel, à quel point son bonheur se propageait comme une onde de joie. Si elle n’était pas devenue Céline, je n’aurais pas eu la chance de vivre cette grande amitié avec elle. Je soutiens de tout mon coeur son combat pour faire évoluer les lois et les mentalités en France. »

Nous vous présentons un second témoignage, celui de Marianne qui nous livre un instant fort concernant la transition de son époux :

« Mon séduisant époux a disparu et je dois en faire le deuil. J’éprouve un sentiment de perte, mais j’ai aussi gagné au change : il a cédé sa place à une personne heureuse, qui a trouvé ce qu’elle cherchait et a réussi à corriger ce qui n’allait pas dans sa vie. De mon côté, la situation s’est éclaircie. Il y a trente-six ans, j’étais tombée amoureuse d’un jeune homme brillant, prévenant, enthousiaste. Il aimait se vêtir en femme et me l’avait dit avant le mariage … Il pensait que cette manie disparaîtrait avec le temps. Mais cela est resté et j’ai pris conscience qu’il était malheureux dans un corps qui n’était pas le sien. Désormais, nous devons redéfinir notre relation en nous affranchissant des données homme-femme. Aujourd’hui, notre couple évolue vers un nouvel équilibre, auquel nous voulons donner du sens. Nous ne sommes qu’au début du chemin. »

Le troisième et le quatrième témoignages font part quant à eux du changement de sexe d’un père. D’abord Michèle 29 ans, puis Nicolas 28 ans, vont nous partager avec nous leur expérience personnelle :

« Au début, j’étais souvent submergée par la colère… J’avais peut de perdre mon papa, de voir quelqu’un prendre sa place, une femme, une étrangère ! Mais j’ai appris à la connaitre et je sais qu’elle est la même personne que l’homme d’autrefois… à la différence qu’elle peut désormais accéder au bonheur et nous révèle d’autres facettes de sa personnalité. Parfois, je rêve encore de mon père en homme ou je me sens nostalgique en regardant de vieilles photos… mais pas malheureuse pour autant, car je sais qu’elle est plus heureuse maintenant. Elle n’est pas juste une personne transgenre, elle est bien plus que cela : elle est quelqu’un dont je peux être fière. »

« Contrairement à ma mère, cette annonce m’est tombée dessus à l’improviste. Je ne m’étais jamais douté que mon père se sentait malheureux en homme, même si j’avais remarqué qu’il aimait se déguiser en femme, à l’occasion de bas costumés… Mais je ne m’étais jamais interrogé davantage. J’ai aussitôt intégré cette nouvelle réalité. J’ai ressenti à la fois du chagrin et du bonheur, du désespoir et de l’espoir, de l’anxiété et du soulagement. Je me suis posé beaucoup de questions. Aurais-je dû deviner ? Qu’avait ressenti mon père le jour de son mariage et quand nous somme nés, ma soeur et moi ? Je n’ai toujours pas les réponses, mais peut-être suffit-il que la femme qu’il est devenu les ait trouvées. J’aurais pu me demander ce que cette femme avait fait de mon père mais, en fin de compte, cette question s’est révélée superflue. Parce que cette nouvelle femme m’a spontanément rassuré. Elle m’a montré que mon papa était toujours la et qu’il restera toujours mon papa. Je suis content que sa transition ait eu lieu. Nous avons été une famille heureuse, normale, avec ses hauts et ses bas. Et nous le sommes toujours. »

Changer de sexe est un parcours long et difficile. On souligne le courage de celles et ceux qui l’accomplissent mais aussi de leurs proches. Nous les remercions d’avoir partagé avec nous, ces précieux témoignages.