Nos interventions contre l’homophobie

L’association Contact Rhône bénéficie d’un agrément de l’éducation nationale « jeunesse et éducation populaire » qui lui permet d’intervenir dans les établissements scolaires afin d’informer sur l’homosexualité, dans le but de réduire l’homophobie et les discriminations en général.

200309818-001

Présentation générale de nos interventions

Qui sommes-nous ? Nos compétences

L’association Contact Rhône dispose d’un agrément de l’éducation nationale pour ses interventions en milieu scolaire ;
Nos interventions bénéficient d’un savoir-faire construit progressivement à partir de nos 16 années d’expériences sur le terrain ;
Le contenu de nos interventions est évolutif et colle au plus près des attentes des participants : il tient compte des changements qui ont lieu au niveau des représentations sociales en s’appuyant sur des questionnaires proposés aux élèves comme aux professeurs;
Les intervenants sont tous formés et habilités. Ils sont bénévoles et animent les cessions en binôme ;
Les interventions respectent la « charte des interventions en milieu scolaire », et sont notamment basées sur le « module d’intervention en milieu scolaire » (ces deux documents émanent du Ministère de l’Education Nationale).

 Comment intervenons-nous ? Nos procédures

Public visé : les élèves de tous les établissements, privés comme publics, de la classe de 4ème à la classe de Terminale ;
Durée des interventions : 2 heures environs ;
Initiative des interventions : les rencontres ont lieu soit à l’initiative de l’association Contact (à l’occasion par exemple des journées destinées à lutter contre les discriminations ou à promouvoir la citoyenneté), soit à l’initiative d’un membre de l’établissement scolaire (professeur ou autre intervenant) qui peut éventuellement inscrire son action dans un projet pédagogique ;
Dans tous les cas, notre participation est conditionnée à l’accord du proviseur.
Les intervenants : un binôme de l’association, les élèves, ainsi qu’un adulte de l’établissement responsable des élèves.

Quel contenu ? Le déroulement de l’intervention

Première mise en perspective : définitions des principaux termes (racisme, sexisme, lesbophobie, homophobie, etc.) ;
Projection d’un ou plusieurs films pédagogiques homologués par le ministère de la Santé (INPES) et d’une durée de 10 à 15 minutes chacun ;
Recueil des commentaires des élèves ;
Discussion autour des idées préconçues : dialogues et échanges interactifs visant à mettre en questions les principaux préjugés ;
Retour sur la législation relative aux droits des homosexuel(le)s et à l’orientation sexuelle en général ;
Chaque élève qui le souhaite pose anonymement par écrit une question sur un point qu’il veut approfondir ou éclaircir ;
Réponses des intervenants, et débats interactifs ;
Distribution et récupération de questionnaires élèves dans lesquels ces derniers donnent leurs avis sur la rencontre (5-10 mn) ;
Synthèse et conclusion de la rencontre.

Quels objectifs ? Les raisons de l’intervention

Sensibiliser les élèves et lutter contre les discriminations et les agressions (physiques ou verbales) dont sont victimes, au sein de l’école, des jeunes en raison de leur orientation sexuelle (réelle ou supposée) ;
Informer les jeunes sur les ressources mises à la disposition des victimes pour prévenir leurs conséquences (suicide, comportements à risque, dépressions, dégradation des résultats scolaires, etc.) ;
Aider à la prévention du suicide des jeunes victimes de discriminations sexistes et/ou homophobes.
Permettre aux élèves de réfléchir sur eux-mêmes : d’interroger et (le cas échéant) de remettre en question leurs certitudes et leurs pratiques au sujet de l’homosexualité comme au sujet de la discrimination homophobe ;
Eduquer au respect de la personne humaine : évoquer les grands principes de l’universalisme républicain et de l’égalité des droits de la personne humaine.
Nous intervenons également dans les milieux professionnels, institutions de santé, collectivités territoriales, organismes sociaux et culturels (missions locales, CCAS, MJC …).
N’hésitez pas à nous rencontrer si vous projetez de mettre en place une intervention : contactez-nous.